Configuration des menus dans le panneau d'administration

Estimations des économies : Quels techniques pour mieux gérer votre réputation

De mauvaises analyses peuvent-elles nuire à votre carrière ?

Que ce soit pour fixer vos objectifs annuels ou pour obtenir la validation de votre Direction sur un nouveau contrat, vous pouvez vous attendre à être régulièrement sollicité sur vos calculs d’estimations des économies de coûts : ces analyses sont le reflet de votre travail.

Ainsi, vous pouvez être tenté de donner des estimations de gains agressives pour faire bonne figure lors de la signature d’un contrat. Mais si ces estimations ne correspondent pas aux économies réalisées à la fin de l’année ou du contrat, votre réputation en pâtira.

Comme vous le feriez avec n’importe quel risque, vous avez besoin d’un plan d’actions de réduction des risques. Planifier des risques signifie identifier tous les risques qui peuvent entraver votre capacité à réussir, puis déterminer la probabilité d’occurrence de chaque risque, et enfin développer un plan pour éviter, atténuer, transférer ou accepter chaque risque.

Voici quelques exemples de risques communs aux estimations des économies lors du passage à un nouveau fournisseur.

Mais c’est à vous de déterminer la probabilité de chaque risque, et comment vous les évalueriez selon votre propre situation.

 

IMAGE RISQUE DANGER

RISQUE #1 : le nouveau fournisseur n’aura pas la performance attendue.

Lors du remplacement d’un fournisseur qui a bien fonctionné pendant des années, les parties prenantes ne seront pas vraiment patientes si le nouveau fournisseur ne se met pas au niveau de l’ancien fournisseur tout de suite. Dans ce cas, vous serez mis sous pression pour faire revenir l’ancien fournisseur, mais à des prix bien plus élevés.

RISQUE #2 : Une fois en place, le nouveau fournisseur augmentera ses prix.

Les estimations d’économies sont généralement basées sur le prix proposé par le nouveau fournisseur. Oui, vous pouvez déployer un contrat afin d’obliger légalement le fournisseur à honorer ce prix. Mais que faire si le fournisseur refuse ?

RISQUE #3 : Votre organisation achètera une plus petite quantité que prévu.

Les économies sont souvent calculées en multipliant la différence entre le nouveau et l’ancien prix par la quantité à acheter. Donc, si la quantité est bien moindre que prévue, vos économies le seront aussi. Comment pouvez-vous être confiant tout en sachant que la demande risque d’être bien inférieure aux estimations ?

RISQUE #4 : Les membres de votre organisation vont acheter en dehors du panel.

La plupart des estimations d’économies assument que la totalité des achats le sera chez le ou les fournisseurs avec lesquels vous avez contractualisés. Mais comment vous allez-vous vous assurer que personne dans votre organisation ne va rejeter le nouveau fournisseur ?

Olivier Audino

Olivier Audino, Président Directeur Général
Diplômé de Grenoble Ecole de Management.

Avant de fonder Buy Made Easy, Olivier a travaillé 7 ans à la Direction des Achats de General Electric, United Technologies et du groupe SEB.

 

C’est en partageant avec les opérationnels et les chefs d’entreprise en France et en Europe qu’est née l’idée de proposer une place de marché simple d’utilisation et exclusivement dédiée aux attentes des professionnels.

Vous serez intéressé par :

Nos événements

Décembre , 2018

06dec11 h 00 min14 h 00 minWEB-CONFERENCE : Optimisez vos achats spots (ou Achats de classe C)

X

Nous Contacter