Configuration des menus dans le panneau d'administration

Comment distinguer le « vrai « cloud du « faux » ?

logo BME

Les solutions en Cloud Computing 

Que cela signifie réellement ?question

Le Cloud est un sujet abstrait qui s’étend aujourd’hui de la finance à la comptabilité. De nombreux vendeurs assurent que leurs produits sont « Dans le Cloud », mais qu’est-ce que cela signifie réellement ?

« Faux » ou « vrai » cloud ? 

Comment pouvez-vous différencier le « Faux  Cloud » vendu par des supposés experts en solutions Cloud Computing à celui du « Vrai  Cloud » provenant de véritables applications Cloud multi-locataires ? Pour vous aider à déterminer le « Vrai Cloud » du « Faux Cloud », voici quelques explications des différentes options de déploiement des logiciels pour les entreprises.

Logiciel Sur-Site

C’est le modèle de déploiement traditionnel.

Le vendeur vous vend un logiciel où il faut payer la licence et les frais annuels de maintenance.Puis, c’est à vous de vous occuper du reste. Tout d’abord, il faut installer les infrastructures nécessaires à l’installation tels que les serveurs et les bases de donnés. Ensuite, vient l’installation du  logiciel dans cette même infrastructure. Puis, il faut embaucher une équipe informatique  pour entretenir et utiliser le logiciel. Enfin, il devient indispensable de mettre à jour votre logiciel tous les deux ou trois ans. Vous hébergez et êtes le seul propriétaire de cette base, félicitations ! Les autres entreprises qui se sont procurées ce même logiciel l’exploite d’une manière encore différente de la votre.

Logiciel sur un hébergeur.

Le modèle hébergeur a longtemps été vanté par les vendeurs.

Ce modèle fonctionne depuis une entreprise de service en informatique et qui dispose des infrastructures nécessaires pour loger votre matériel (hardware) et vos logiciels (software). Vous payez cette entreprise pour qu’elle assure tout le travail d’installation et de maintenance.Il s’agira toujours du fait que vous serez le propriétaire de la base et que ca sera à vous d’effectuer les mises à jour. Vous exploitez ce logiciel à partir des services d’une autre entreprise que vous payez en contrepartie. De ce fait, il vous sera possible de rendre visite à votre hébergeur afin de vérifier le bon fonctionnement du logiciel.

Certaines personnes revendiquent ce système hébergeur comme un modèle Cloud. Cependant, c’est juste un déplacement de l’infrastructure logiciel dans une entreprise de service informatique. Ceci est donc ce qu’on pourrait qualifier de « Faux Cloud ».

Le Cloud à simple locataire.

Il y a beaucoup de vendeurs reprenant le concept de Cloud à simple locataire pour les logiciels. Cela consiste à placer le logiciel sur site dans leur base de données. Il faut alors souscrire un abonnement. Vous avez accès à votre logiciel depuis votre navigateur internet ou bien depuis votre mobile. Cela ne ressemble que partiellement au « Vrai Cloud ». Quiconque qui achète un produit basé sur le Cloud à simple locataire possède sa propre version du logiciel. De ce fait, le vendeur s’assure du bon déploiement des applications. Un logiciel vendu en tant que Cloud à simple locataire ne dispose pas des vrais avantages du Cloud à multi-locataire. Avec le Cloud à simple locataire le vendeur propose « quelques bribes » de Cloud sur la base. Néanmois,  c’est toujours la même base simplement avec un nom tendance qui surf sur le mouvement Cloud.

Le Cloud à multi-locataires : 

le Cloud à multi locataires est considéré comme le « Vrai Cloud ».

Dans ce modèle vous souscrivez un abonnement pour un service (le logiciel) qui sera exploité par vous et par d’autres clients. Demandez au vendeur si le Cloud est à multi-locataires et quel est le pourcentage de clients utilisant la dernière version du logiciel. Si la réponse ne correspond pas à « tous d’entre eux », alors ce n’est pas le « Vrai Cloud ». Avec tous les utilisateurs sur la même version vous obtenez de nombreux avantages.

  • Les mises à jour se font automatiquement et sans arrêt momentané du logiciel.

Le vendeur conduit tout et ne vous demande que très peu d’efforts. Puis, il fait les ajustements pour tout le monde et en même temps. Néanmoins, il peut aussi innover et s’adapter au marché très rapidement puisqu’il dispose d’une seule version du logiciel à arranger et améliorer. Vous obtenez donc des changements plus rapidement et plus régulièrement dans les solutions à multi-locataires.

 

  • Tous les clients sont sur la même version du logiciel.

Puisque tous les clients sont sur la même version du logiciel, quand un des clients trouve un bug, le vendeur peut réparer et mettre en place une version améliorée a tous les clients en simultané. Ainsi, les bugs sont réparés bien avant que vous sachiez qu’il y a eu un bug.

 

  • Il y a une meilleure collaboration entre la communauté utilisant le logiciel.

Les clients peuvent collaborer plus facilement entre eux puisqu’ils utilisent exactement la même version du logiciel. Lorsque que vous parlez avec un autre client ou bien quand vous appelez la maintenance, vous n’avez plus besoin d’expliquer un long moment sur quoi vous travaillez comme c’était le cas avant « Je suis sur la version 8.3, outils 9.2138 exécuté en DB2 dans l’espace virtuel avec les serveurs Web Appach… » Vous avez juste à dire « comment puis-je traiter mon revenu différé afin que je puisse le reconnaître? »

Dans un environnement multi-locataires, il n’y pas de base posée, ce ne sont que des services d’applications sur-demande qui vous permettent de faire votre travail correctement. La base n’existe pas, ce qui vous rend la tâche plus simple.

gain de tempsEn résumé

Pour faire simple, ne vous alourdissez pas en possédant une base et en payant quelqu’un pour entretenir cette base ou pour poser quelques bribes d’applications Cloud dessus. Avec le « Vrai Cloud » c’est-à-dire le Cloud en multi-locataires vous gagnez en temps et en efficacité.

 

Vous serez intéressé par :

25 février 2019

Rejoignez notre réseau

Obligatoire *

Veuillez cocher les sujets qui vous intéressent
X

Nous Contacter