webleads-tracker

Sourcing-Force.com: l’émergence des FinTechs B2B

Sourcing-Force.com: l’émergence des FinTechs B2B

Écrit par  | Le lundi 18 juillet 2016

 

$fintech europe

 

Le financement de la chaîne logistique est traditionnellement fournie par un intermédiaire bancaire afin de faciliter les transactions entre Acheteurs et Fournisseurs. Les « Financial technologie companies », connues sous le nom de « FinTechs », sont de nouveaux intermédiaires entre une entreprise et ses fournisseurs. Le lancement de Sourcing-Force.com, en octobre 2015, a permis aux entreprises de faciliter les transactions Fournisseurs et d’optimiser le financement des créances.


Grâce à une solution « Source-to-Pay », les coûts de transactions et les fonds de roulement des Acheteurs et des Fournisseurs sont améliorés. Quand l’un peut prolonger ses délais de paiement, l’autre peu accélérer ses réglements. Les Fintechs procurent de nombreux avantages tant aux acheteurs qu’aux fournisseurs : plus de liquidité, moins de paiements tardifs, et une accélération des transactions.


Apple, Colgate, P&G, Kellogg’s ou encore Siemens sont quelques-unes des multinationales qui font appel aux Fintech pour ré-inventer leurs collaborations fournisseurs. Sourcing-Force.com non seulement booste l’accès aux fournisseurs du monde entier, mais augmente aussi les capitaux disponibles pour l’ensemble des fournisseurs. Une solution eAchat FinTech offre aux fournisseurs un accès « Low cost » au financement grâce aux poids des multinationales.


Sourcing-Force.com rationnalise les transactions financières et rend le financement de la chaîne d'approvisionnement plus efficace : de la demande d'achat au paiement des fournisseurs. La solution fonctionne en mode Cloud afin d’unifier les processus de gestion Achat et Comptabilité. De plus, la disparition de tâches administratives d’approvisionnement offre une agilité de sourcing élargie pour les Acheteurs. Enfin, pour les fournisseurs, rejoindre la plateforme Sourcing-Force.com revient à télécharger une application sur son smartphone : un jeu d’enfant !


L’avantage pour le fournisseur est qu’il peut obtenir son paiement quand il le souhaite, un avantage non négligeable lorsque d’autres grands fabricants se voient prolonger les délais de paiement. Dans certains cas, le paiement peut être reçu par le fournisseur dans un délais de deux jours, face aux 60, 90 ou même 120 jours souvent préférés par l’entreprise cliente. 

 

Exemple :
Le fournisseur offre à l’entreprise cliente une remise sur le montant de sa facture en adéquation avec le plus faible coût du capital du client. Par exemple, si un fournisseur demande un réglement sous 15 jours, d’une facture de 10 000 € ayant une échance à 90 jours, via la plateforme Sourcing-Force.com, alors un coût du capital de 2% lui sera proposé. En utilisant ce processus, le fournisseur octroie à Sourcing-Force.com un intérêt de 41 € et garde 9 959 € sur les 10 000 € de départ.

 

Généralement, les entreprises comme Procter & Gamble et Kellogg’s ont prolongé leur délai de paiement de 120 jours grâce à ces plateformes. L’augmentation des fonds de roulement permet de générer des finances qui seront consacrées à de nouveaux marchés.

Traditionnellement, les Directions Achats étaient uniquement liées au sourcing, à la conception et à la livraison. Aujourd’hui, tout tourne autour du « funding » et de la productivité interne - optimiser la chaîne d’approvisionnement pour qu’elle ne soit plus une charge financière mais un atout de compétitivité.


Sourcing-Force.com a pour mission de rendre cet objectif possible, et développe de nouveaux concepts pour faciliter la gestion des Achat et des Approvisionnement en intégrant des modules de Pilotage des Achats, des eCatalogue ou encore des interfaces ERP multi-plateformes.

 

Source : http://www.capsresearch.org/research-activities/#tab-featured-report 
https://hbr.org/2016/06/the-rise-of-fintech-in-supply-chains 

Lu 1429 fois Dernière modification le dimanche, 24 juillet 2016 10:45
Olivier AUDINO

Olivier Audino, Président Directeur Général
Diplômé de Grenoble Ecole de Management.

Avant de fonder Buy Made Easy, Olivier a travaillé 7 ans à la Direction des Achats de General Electric, United Technologies et du groupe SEB.

C’est en partageant avec les opérationnels et les chefs d’entreprise en France et en Europe qu’est née l’idée de proposer une place de marché simple d’utilisation et exclusivement dédiée aux attentes des professionnels.

Plus dans cette catégorie : « COP21 : Acheteurs, engagez-vous !