En quoi une Stratégie mondiale d’approvisionnement est-elle différente ?

par | Stratégie Achat

Quels défis relever pour une stratégie mondiale d’approvisionnement ?

Les coûts – Une stratégie d’approvisionnement mondiale est souvent utilisée pour profiter de coûts de main d’œuvre moins élevés à l’étranger. Mais une telle stratégie induit pour une société des coûts supplémentaires qu’elle n’aurait pas à supporter sur le marché national.
Pour n’en citer que quelques-uns, ces coûts vont des frais de transport multimodaux aux frais de courtage, en passant par les frais bancaires, les frais de douane, et les assurances.

Les lois – L’approvisionnement mondial impose aux acheteurs et aux fournisseurs de choisir l’un des trois corpus législatifs à appliquer à leur contrat respectif : la loi du pays de l’acheteur, la loi du pays du fournisseur, ou celui prévu par un traité accepté par les deux pays.

La devise – L’acheteur et le vendeur doivent s’accorder sur la devise à utiliser. Alors que certains acheteurs exigent un contrat libellé dans leur devise pour des raisons de simplicité, il est sage d’utiliser la devise du fournisseur lorsque celle-ci est susceptible de se déprécier par rapport la devise de l’acheteur entre la signature du contrat et les dates de paiement.

Le délai de livraison – Sur le marché mondial, le délai de livraison est généralement beaucoup plus long que sur le marché domestique. En effet, le transport maritime est considérablement plus lent que le transport aérien. De plus, l’importation implique des délais de douane qui n’existent pas dans le cas d’achats domestiques.

Langue et Culture – Si vous ne connaissez pas bien la langue et la culture du fournisseur, vous augmentez le risque de problèmes de communication, de malentendus, et vos rencontres risquent d’être malaisées voire houleuses.

Le transport – Tandis que l’approvisionnement local implique généralement un seul mode de transport, l’approvisionnement mondial requiert le transport multimodal – un processus combinant transports terrestre, maritime et aérien, pour acheminer les produits du fournisseur au port d’embarquement de son pays, puis au port de débarquement de votre pays, et enfin jusqu’à vos entrepôts.

Les modes de paiements – L’approvisionnement mondial implique souvent le paiement par mandat bancaire qui exige une participation active à la fois de la banque de l’acheteur, et de celle du fournisseur.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Optimisez vos achats de Classe C

Optimisez vos achats de Classe C

Les achats de classe C sont définis comme ceux représentant un faible montant total des dépenses achats mais sont coûteux en termes de gestion administrative. Ils représentent en moyenne 5% du montant des achats mais peuvent représenter jusqu’à 60% des volumes de...

lire plus
L’adoption de l’e-Procurement en entreprise

L’adoption de l’e-Procurement en entreprise

Les outils technologiques sont aujourd’hui indispensables pour gagner en efficacité. Malgré cela, une étude met en lumière une adoption lente des départements achats de ces logiciels. L’E-procurement est défini comme l’ensemble des solutions visant à dématérialiser...

lire plus
Share This