Compétences pour gérer un projet d’externalisation des achats

par | Oct 21, 2020 | Stratégie Achat

Compétences pour gérer un projet d’externalisation des achats

Désormais, les entreprises doivent se doter des compétences pour gérer un projet d’externalisation des achats et piloter l’organisation qui en résulte.

“Peu de choses sont impossibles à qui est assidu et compétent…
Les grandes œuvres jaillissent non de la force mais de la
persévérance”

Samuel Johnson

Les projets d’externalisation des achats sont nouveaux pour les entreprises, pour
plusieurs raisons :

  • Ils sont généralement transverses à l’entreprise et font donc intervenir des
    collaborateurs de multiples activités, dans une logique plus fonctionnelle que
    hiérarchique. Les enjeux de coordination et de pilotage de projet sont donc
    accrus par rapport à des projets plus classiques. Il faut notamment dans ce
    cadre formaliser des méthodologies de pilotage de projet pour limiter les
    risques liés au nombre d’intervenants ;
  • Ils sont parfois multi-pays. Il faut donc disposer de collaborateurs capables
    de gérer des projets multi-sites, dans des environnements culturels et
    linguistiques hétérogènes ;
  • Ils font intervenir différentes entreprises, notamment dans le cadre de projet
    d’externalisation. Il faut donc disposer des compétences sachant piloter des
    prestataires externes, contractualiser des engagements sur la durée à forts
    enjeux économiques.

Si ces compétences ne sont pas réellement nouvelles pour les entreprises, en
revanche la capacité à en disposer durablement, tant qualitativement que
quantitativement, est d’une tout autre ampleur, car les projets sont de plus en plus
importants et longs.

Monter une équipe projet Achat

Si les entreprises peuvent partiellement avoir recours à des prestataires extérieurs
pour se renforcer ponctuellement, il est impératif de pouvoir structurer de façon
pérenne des équipes internes maîtrisant l’ensemble des compétences requises pour mener à bien ce type de projet.

C’est pourquoi il convient, en l’absence de retour d’expérience significatif sur les
projets d’externalisation des achats, de faire monter progressivement en
compétence les équipes internes à travers des expériences « pilotes », en appliquant
les quelques règles suivantes :

  • Cadrer sa stratégie d’externalisation
  • Former les gestionnaires de la relation au sein de l’entreprise ;
    – acheteurs
    – gestionnaires de contrats
    – équipes de négociation
    – pilotes de projets d’externalisation
    – pilotes d’entités internes de centres de services partagés
  • Renforcer les compétences en maîtrise d’ouvrage pour la gestion des
    interfaces fonctionnelles ;
  • Externaliser sur des activités simples, bien maîtrisées et préalablement
    rationalisées ;
  • Capitaliser sur les projets lancés pour développer une compétence interne
    rapidement ;
  • Se préparer à la notion d’adaptive sourcing : intégrer l’innovation et la
    transformation et gérer la flexibilité.

Préparer l’organisation interne

Cette montée en compétence est indispensable à la réussite des projets
d’externalisation et doit se réaliser de façon pragmatique et dans la durée. Il s’agit
d’un véritable investissement déterminant la capacité de l’entreprise à pouvoir
réussir ultérieurement des projets d’externalisation des achats. Une fois
l’organisation mise en place, l’entreprise doit alors disposer d’une nouvelle
génération de managers capables de piloter les équipes à distance, soit parce que les
activités ont été externalisées, soit parce qu’elles ont été délocalisées. L’enjeu est de
faire émerger de nouveaux profils, à forte dimension internationale, capables de
piloter des prestataires.

Certaines entreprises ne se sont pas trompées en intégrant ces nouveaux types de
managers de projets d’externalisation des achats dans leur vivier de cadres à « hauts
potentiels ». Ainsi les fonctions qui étaient autrefois le passage obligé pour accéder à
des postes à responsabilités en interne sont progressivement remplacées par des
activités liées à l’externalisation.

En effet, les compétences développées, notamment en terme de management, sont
de plus en plus de même que celles recherchées et adaptées à un contexte
international. À titre d’exemple, les groupes anglo-saxons intègrent
progressivement leurs futures « élites » dans des fonctions liées aux projets
d’externalisation ou de mise en place de plateformes industrielles dans le cadre de
leur stratégie de développement à l’international.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Les coûts cachés des achats spots

Les coûts cachés des achats spots

Les achats non stratégiques (aussi appelés achats de classe C ou achats spots) sont peu nombreux en volume, mais représentent des coûts cachés importants pour l’entreprise. Ainsi 5% du volume total des achats en entreprise sont des achats de classe C, ceux-ci...

lire plus
Évolution de l’e-procurement

Évolution de l’e-procurement

Le marché des solutions de e-procurement est relativement récent cependant il a déjà un très bon niveau de maturité et plusieurs acteurs sont dynamiques sur ce marché. En effet, internet a ouvert énormément de possibilités en termes d’innovations technologiques et de...

lire plus
Share This